jumelle-malgre-moi

jumelle-malgre-moi

c'est dur mais peut être bientot le début d'une nouvelle façon de vivre

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour tout le monde, compliqué de trouver un endroit ou parler de ce sujet. Et aujourd'hui je ressens le besoin de raconter un peu mon histoire même si personne ne la lit ou ne commente, je pense que mettre noir sur blanc mes ressenti ne peut que me faire du bien.
J'ai toujours eu envie d'avoir un grand frère protecteur et rassurant avec qui je pourrais tout partager. Seulement voilà je n'ai eu qu'une petite sœur avec qui la relation longtemps était conflictuelle bien que depuis quelques années les choses se soient amélioré. J'ai toujours eu l'impression de ne pas être à ma place dans ma famille, d'être en complet décalage et je me suis souvent imaginer apprendre avoir été adopté et découvrir que quelque part un frère m'attendais. Et il y a toujours eu cette fascination sur les reportages sur les jumeaux, fascination et surtout une grosse dose d'envie et de jalousie, quoi de mieux qu'un grand frère? un jumeau! en voyant ces reportage ou en lisant des témoignages je creuvais d'envie de ressentir la même connection que ces personnes qui avaient l'immense chance d'avoir une personne près d'elle qui les comprennent. Je me suis toujours sentie seule, j'ai beaucoup de mal a faire confiance aux gens, je suis bien plus proche des animaux que des humains, et je n'imagine pas un jour permettre à un homme d'entrer dans ma vie tant j'ai peur d'être un jour rejetée et abandonné. Au cas ou cela arriverais, je préfére rester seule avec mes animaux. Eux je sais qu'il ne me laisseront pas tombés.
Vers 13/14 ans au détour d'une conversation banale avec ma mère j'en suis venue a lui dire que  j'aurais adoré avoir un frère et la elle lache la bombe " tiens c'est drole ça justement tu aurais du avoir un frère jumeaux!" et quitte la pièce inconsciente du choc que je viens de recevoir en pleine face. Moi qui ai toujours refoulé les émotions au fond de moi j'étais à deux doigts de fondre en larme, sous le poid de la tristesse, de la déception, de l'injustice et de la colère face à ce réve qui aurait pu être une réalité. Mais comme d'habitude j'ai barricader toutes ces émotions derrière de grands murs et on en est resté la. Mais la nuit venue quelques larmes ont coulé en comprenand enfin le pourquois de cette solutide qui ne me quitte pas et ce besoin d'un grand frère a mes coté.
J'ai toujours eu le plus grand mal a avancer dans la vie, je ne sais pas quoi faire sur le plan professionnel et des que j'ai un projet qui me tiens a cœur, quelque choses vient tout arréter avant même que ça ne commence. Je suis en perpétuelle situation d'échec, je ne comprend pas, je n'arrive pas a savoir qu'elle est mon role dans cette vie, pourquois je suis venue sur terre si c'est pour ne rien réussir à faire, a quoi je peux bien servir? Je n'aime pas la foule, j'ai peux d'amies car j'ai souvent été déçu, trahi et laissé de coté, je n'aime pas les contacts physiques et je fui les hommes par peur d'en intérésser un et surtout que cela soit réciproque,  plutôt être seule que d'avoir la possibilité d'être de nouveau abandonner. De toute façon je me sens incomprise et pire finalement, je ne me comprend moi même.
J'ai le besoin incéssant de découvrir qui je suis et pourquois je suis là. J'ai rencontré plusieurs personnes qui m'ont dit que je devais avoir une très grande intuition et que je devrais me faire confiance et m'écouter, sauf que lorsque j'essai je fini toujours par me retrouver en situation d'échec.
Dernièrement j'allais enfin déménager, changer de région pour m'installer avec des amis, j'avais un projet de vie qui me plaisait qui me paraissait en accord avec qui je pensais être. Je pensais avoir enfin compris quelle était ma voie. Résultat un mois après avoir déménagée, j'ai apris que j'avais un cancer. Les médecins n'étaient pas très optimistes et tout le monde me voyait déjà six pieds sous terre ce qui ne les ont pas aider a comprendre pourquoi moi je n'avais pas peur et pourquoi j'étais si sur de m'en sortir, que ce ne serait qu'une mauvaise passe. J'ai pris ça comme l'événement qui aller enfin me permette de découvrir qui j'étais ou de voir la vie différement. J'ai eu quelques amis qui m'ont accompagnée durant cette année en soin énergétique dont une femme qui lors d'une séance a remis en avant le sujet de mon jumeau. En écrivant ces mots je me dit que se sentiment d'être sur que j'allais m'en sortir qui m'a énormément aidé ne venait peut être pas de moi mais de mon jumeau, j'aim croire qu'il est la quelque part et qu'il veille sur moi.
une année est passé et je 'men suis sortie. pour la première fois j'ai réussi a être dans le moment présent, à ne plus douter de l'avenir, à être confiance en la vie, j'avais refais des projet, j'étais en train de faire des travaux dans mon futur appartement, j'avais décidé de prendre une année pour me consacré uniquement a moi, pour me retrouver et me ressoucé dans la nature aupré de mon cheval, de ma chienne et du chien que je comptais adopté. sauf que voila encore une fois, comme d'habiture rien ne s'est passé comme prévu. la veille de mon déménagement, quelques heures avant de pouvoir aller chercher mon vieux chien, une irm a révélé que deux nouvelles métastases avaient refait leur apparitions au niveau du foies. Deux minuscules petits points qui ont détruit tous mes réves et toutes mes nouvelles certitudes sur la vie. Pour la première fois de ma vie j'ai réellement été en colère. en colère contre tout, contre la vie et contre moi, obligé d'abandonner un chien que je n'ai finalement même pas pu adopté réellement. moi qu déteste tant l'abandon je venais moi même d'^tre contrainte d'imposer ça à quelqu'un. Les gens m'ont souvent dit qu'en plus d'une forte intuition j'étais en colère contre tout, contre la vie et surtout que j'étais remplis de culpabilité. L'abandon de ce chien n'a fait qu'accentué tout ça.
L'annonce des médecins a eu lieu lundi, depuis je vassille en tristesse, colère et sentiment d'injustice. Pourquoi la vie m'a-t-elle laisse croir que tout irait bien ,que j'étais sur le bon chemin et je pouvais adopter Caporal si c'est pour que tout s'écroule à la dernière minute.
Et puis je ne sais pas pourquoi hier j'ai repensé au livre Le syndrome du jumeau perdu que la praticienne reiki m'avait conseillé de lire. j'y ai passé la soirée et une bonne partie de la nuit. Et ça a été fort en révélation! J'avais déjà conscience que ce sentiment de solitude, cette peur de l'abandon et le refus de contact devait avoir un rapport avec mon jumeau mais finalement ce livre à mis en lumière d'autres coté de ma vie. Ce cercle vicieux qui m'empéche d'avancer je le retrouve quand il est question d'avoir un pied dans la mort, une façon de vouloir retrouver ce jumeau disparu, d'être coupable d'être en vie sans lui et tant d'autre choses.Je sais depuis quelques année que  je n'étais pas seule au début de ma vie et depuis hier je comprend mieux quels impacts cette situation a eu dans ma vie jusqu'à présent. Malgrès  tout avoir conscience de tout ça ne m'aide pas à "régler le problème" et a pouvoir vivre dans l'acceptation de tout çan afin de pouvoir avancer et vivre ma vie comme elle devrait l'être. Vers qui dois-je me tourner pour trouvé l'aide dont j'ai besoin?  Trouver la réponse a cette question est le nouvel objectif de ma vie, je veux moi aussi pouvoir faire mon deuil, accépter d'être seule sur terre et de devoir vivre pour moi, avec je l'éspére le soutien de mon jumeau.
Merci a tout ceux qui auront pris la peine de me lire, je suis désolé si c'est un peu brouillon j'ai ressenti le besoin de laisser les choses sortir comme elles venaient. JE dois a présent partir me resourcer avec ma chienne dans la foret et je reviendrai ici ce soir pour lire les autres publications =)

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Balu,
En te lisant, je me reconnais tellement...Mais avant je veux t'apporter mon soutien, t'apporter un maximum de lumière concernant les métastases qu'ils ont encore trouvés. Je te souhaite de t'en sortir victorieuse. Tu as encore beaucoup de force en toi, et même en vous, prends ta force en vous deux. Si tu as commencé à lire le livre, tu sais que les jumeaux survivants, se "plaisent" consciemment ou inconsciemment, à rester aux portes de la mort. Est-ce ton cas? Si tu as cette colère et cette tristesse que tu n'arrive pas à évacuer, il te faut vite trouver une aide. Quel âge as-tu? Je comprends que tu veux vivre enfin pour toi. Tu sais prendre cette décision, ce n' est pas facile, car on a peur de trahir de notre jumeau, et par conséquent l'effacer encore. Mais non, il te faut faire peut-être de l'hypnose si cela peut te convenir, tu pourras ainsi revivre cette séparation, tu pourras comprendre que ce n'est pas ta faute, tu pourras lui dire au revoir, puis enfin travailler sur ton deuil ( sans jamais l'oublier, et l'aimer encore au travers de la mort). Lui aussi pourra passer à autre chose. Les deux chacun de votre côtés, vous n'arrivez pas à évoluer. Il est temps, ton corps te le dis, et tu sais que tu est prêt de toi. J'aimerai pouvoir t'aider, ce sont les conseils qui me semblent bon, tu as aussi les constellations familiales. Vérifie dans ton coin, ce que tu peux trouver. Je me suis faites que nous avons probablement fait un pacte, préparer à deux notre arrivée, mais filer chacun de notre bord....je n'ai pas encore compris pourquoi ce faire si mal, mais je crois que nous devons comprendre que nous somme capable de vivre seul. J'avais un jumeau moi aussi, j'ai revécue notre séparation lors de séance d'hypnose, ca m'a fait un bien fou. Moi et la mort sommes de bons amis...J'ai du me convaincre que si moi j'étais et pas lui, il y avais une raison. Alors essais de revivre tout ca, de comprendre, fais ton deuil. Ensuite, je te souhaite que la maladie va disparaître, ensuite, fais des projets...je suis sûre que cette fois-ci, ils se concrétiseront. Si tu as besoin de parler, même en privé, n'hésite surtout pas. Si tu as des questions et que par hasard je peux te donner une aide, alors il me fera plaisir de te répondre. En attendant vois si tu peux trouver un hypno thérapeute , Dans quel coin es-tu? Celle qui m'a "guéri", ma guérisseuse d'âme vient souvent  en Europe...Bonne continuation. Je t'envois des rayons de lumière plein d'ondes positives.
Administrateur du blog

0 appréciations
Hors-ligne
j'ai 28 ans et je vis actuellement à Hendaye dans le sud ouest de la France. J'ai rencontré l'hiver dernier lors d'une conférence une femme qui m'avait dis que faire une séance sur les constellations familliales pourrait m'aider, je m'en suis rappelé ce matin et je lui ai envoyé un mail, j'attend ça réponse. En ce qui concerne le fait de rester aux portes de la mort je ne pensais pas du tout que ça puisse me concerner mais en lisant le paragraphe qui y fait référence dans le livre ba je m'y suis pas mal reconnu. Je pense qu'il est temps que je fasse la paix avec moi même car ce n'est pas de ma faute si je suis vivante et que mon jumeaux et mort et il faut que je lui pardonne de m'avoir abandonner puisque ce n'est pas lui qui a choisi de partir. Si je peux réussir à faire alors je pourrais avancer dans la vie et espérer qu'il sera quelque part à mes cotés pour me guider. J'ai lu aussi que l'hypnose ou la kinésiologie peuvent aider. J'avoue avoir une mauvaise opinion de l'hypnose, je ne pense pas y être réceptive mais en même je n'ai jamais essayé. Je me renseignerais sur ces deux possibilitéss si ça ne marche pas avec les constellations familiales

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :



Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres