jumelle-malgre-moi

jumelle-malgre-moi

A la recherche de conseils

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
je suis le papa d'une magnifique petite Marie de 7 ans. A 3 mois de grossesse, mon épouse a fait ce que nous avons d'abord pensé être une fausse couche. Finalement, elle a perdu ce que sa gynécologue a appelé un "sac blanc", sans autre forme d'investigation. Sauf qu'à la prise de sang concernant les risques de trisomie, l'embryon restant en était à 1/50, ce qui est un risque très élevé. Après amnio-synthèse, il est apparu que Marie ne courrait aucun risque et effectivement, à la naissance, elle était tout à fait "normale".
Il est cependant assez vite apparu qu'elle avait  ce que nous pensions être un caractère fort. Elle s'opposait ,était têtue,attirait sans cesse l'attention sur elle, surtout en public,ne se tenait (et ne se tient toujours) à rien Bref, une casse-pieds pour ne pas dire une emm.....
Cependant, il y a 4 ans, nous avons assisté à une émission (sérieuse) de télévision dans laquelle une jeune fille de 16 ans racontait son enfance perturbée par la perte de son jumeau et là, mon épouse et moi-même nous nous sommes regardés en disant: "c'est l'histoire de Marie".
Depuis, les choses se sont encore dégradées: conflit permanent avec sa soeur aînée, conflit avec sa maman, résultats scolaires en déclin, opposition à toute forme d'autorité au sein de la famille ( sauf la mienne), comportement infantile,repli sur elle-même. Sa chambre est aussi remplie de peluches et elle se ballade souvent avec une de ces peluches partout où elle va.
Je me souviens aussi l'avoir entendue parler à "quelqu'un". Mon épouse, institutrice maternelle ne s'en inquiétait pas car il semble que les enfants jouent souvent avec des amis qui ne sont pas là, comme s'ils étaient dans la cour de l'école. Sauf que quand je l'interrogeais sur l'identité de son "ami", la réponse était fort évasive.
Je cherche évidemment tous azimuts une solution à ce comportement mais ici, en Belgique, rien n'existe concernant ce syndrome du jumeau perdu. Nous avons consulté un psychologue qui connaissait  par ouïe dire ce sujet mais n'a pas pu nous aider. Même la faculté de psychologie de l'université n'a rien à nous proposer.
Nous nous sentons totalement démunis et très perturbés par la situation.
Nous sommes enseignants tous les deux et donc, les enfants, nous connaissons un peu mais rien dans notre formation ne nous aide.

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Noel,
Je vous ai répondu en privé.
au plaisir!
Administrateur du blog

BONSOIR j'ai 41 ans et cela va faire 20 ans que j'ai perdu mon frère jumeaux. 
Je suis à la recherche de personnes pour discuter de mon mal être. Malheureusement, je suis perdu dans ma personnalité, et dans ma vie .Je suis resté figer à la mort de mon frère 
Merci à vous et bonne soirée 

3 appréciations
Hors-ligne
 Bonjour Cyril,
Voulez-vous nous dire ce que vous ressentez? Comment vous vivez sa perte aujourd'hui encore? la plus part sur ce forum les ont perdu in-utéro, et certains à la naissance, mais on peut vous lire, vous comprendre, vous accompagner de notre mieux. Alors la porte est ouverte, écrivez-nous.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres